En matière d’investissement, il est une réalité qu’il ne faut pas oublier : il n’existe pas de solution qui permette d’associer une bonne rentabilité à une bonne sécurité. Vous pouvez néanmoins choisir entre différents placements dont les rendements varient en fonction de leur degré de sécurité.
Ainsi, un investissement sûr, c’est un placement sans risque qui garantit votre capital. Il s’agit dans cet article de déterminer quelle est votre part d’appétence pour le risque selon vos espérances de profit.

Analysez votre situation personnelle​

Le profil de risque de l’investisseur dépend de sa situation personnelle, de ses objectifs avec un horizon de placement, et de son degré d’acceptabilité dans la prise de risque.

Vos objectifs​

Afin de mettre en place une stratégie d’investissement, il faut d’abord déterminer le but pour lequel vous voulez investir et la durée du placement : préparer votre retraite, préparer votre transmission, percevoir un revenu complémentaire ou constituer un patrimoine sur le long terme.

Votre sensibilité au risque​

Les placements risqués ont des rendements élevés mais ils mettent en péril votre capital. Ils sont en outre source de stress lors de crises ou de fluctuations des marchés financiers et ne sont pas appropriés à tous les profils. C’est la raison pour laquelle, avant d’effectuer un investissement, vous devez déterminer votre profil d’investisseur qui vous aidera à évaluer le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre par rapport aux gains que vous espérez recevoir.

Déterminez votre profil d’investisseur​

Trois catégories de profils d’investisseurs se distinguent en fonction de leur tolérance au risque : le profil prudent, le profil équilibré et le profil dynamique.

L’investisseur prudent​

L’investisseur prudent cherche à limiter le risque ; son objectif est surtout de sécuriser son capital. Son placement doit s’étaler sur le court terme. Parmi les placements sûrs se trouve l’épargne de précaution et réglementée, celle dont les Français raffolent mais dont le taux d’intérêt est très faible : Livret A, LDDS, PEL, etc. Les comptes à terme représentent également des solutions de placements sans risque.

L’investisseur prudent peut se tourner vers les fonds en euros. Ces supports d’investissement sont caractéristiques des contrats d’assurance-vie dont le capital est garanti par les compagnies d’assurance. Cependant, malgré son aversion pour le risque, il peut être tenté de dynamiser son investissement en allouant un faible pourcentage de son portefeuille dans différentes classes d’actifs un peu plus risqués, comme des parts de SCPI, des obligations ou même quelques actions.

Le poids des actifs à haut risque dans le portefeuille de l’investisseur prudent peut atteindre :

  • 10 % à moins de 2 ans de la retraite,
  • 20 % entre 2 et 5 ans,
  • 40 % entre 5 et 10 ans,
  • 70 % si vous êtes loin de la retraite.

L’investisseur équilibré​

L’investisseur équilibré est à la recherche du juste milieu entre risque et rendement ; il accepte à prendre des risques pour préserver son portefeuille à moyen et long terme. L’allocation est, elle aussi, équilibrée ; elle peut contenir 50 % en placements sans perte de capital avec des contrats d’assurance-vie en euros, et 50 % avec des produits financiers plus risqués : actions, assurance-vie multi-support, SCPI ou OPCVM (Organisme de placement collectif en valeurs mobilières : SICAV et FCP).

Le poids des actifs à haut risque dans le portefeuille de l’investisseur équilibré peut atteindre :

  • 30 % à moins de 2 ans de la retraite,
  • 50 % entre 2 et 5 ans,
  • 80 % entre 5 et 10 ans.

L’investisseur dynamique​

L’investisseur dynamique mène une stratégie d’investissement offensive et consent une part de risque importante pour une performance élevée sur le long terme. Son portefeuille peut contenir jusqu’à 80 % de produits risqués dont le capital n’est pas garanti ; il peut s’agir d’OPCI (Organisme de placement en immobilier), de SCPI de rendement – notamment celles qui se positionnent sur les marchés immobiliers à l’étranger- et il peut également investir en bourse et détenir des actions qui cumulent leur dividende et leur plus-value.

Le poids des actifs à haut risque dans le portefeuille de l’investisseur dynamique peut atteindre :

  • 50 % à moins de 2 ans de la retraite,
  • 70 % entre 2 et 5 ans de la retraite.

Comment trouver l’information sur le risque d’un actif ​

Le DICI et le DIC​

Avant de vous engager dans un fonds, l’intermédiaire financier qui le commercialise doit vous remettre un document d’information dans lequel figurent tous les renseignements nécessaires avec les risques associés. Ce document est une obligation légale et est standardisé en Europe ; il vous permet de prendre votre décision de manière éclairée.

Pour les OPCVM, le risque et le rendement de chaque fonds figurent dans le DICI, le document d’information clé pour l’investisseur.

Pour les SCPI ou les contrats d’assurance-vie multi-support, vous retrouverez des informations sur le risque dans le DIC, le document d’informations clés.

L’indicateur de risque​

Le DICI et le DIC présentent une échelle numérique graduée de 1 à 7 sur laquelle se lit l’indicateur de risque et de rendement du fonds. Le chiffre indiqué correspond à une estimation de niveau.

Il exprime la tendance du fonds aux fluctuations, à la hausse ou à la baisse, ainsi qu’en intensité, et permet également de comparer son degré de risque avec d’autres produits.

Son calcul tient compte de plusieurs caractéristiques du fonds, notamment sa volatilité sur les cinq dernières années. Les actifs peu risqués ont un score inférieur ou égal à 3 ; le niveau 7 correspond au risque le plus élevé.

Enfin, sur chaque DICI ou DIC, il est rappelé que « les performances passées ne préjugent pas des performances futures », ce qui signifie que cet indicateur repose sur des résultats passés qui pourraient ne pas se reproduire dans le futur et ne constitue pas une garantie sur de futures performances.

Nos atouts

  • Les 25 ans d’expertise en solutions d’investissements et gestion d’actifs du Groupe Elience dont nous sommes la filiale et du Groupe Patrimoines de France dont nous sommes membre.
  • L’expérience de nos managers
  • Notre maîtrise de l’ensemble de la chaîne des métiers de l’immobilier : expertise, conception, distribution et administration de biens
  • Notre démarche à la forte dimension sociétale avec la création des premières SCPI et SCI à fonds de partage au bénéfice de l’Institut du Cerveau (ICM)
  • La reconnaissance de nos produits, à travers les nombreux prix décernés à Pierval Santé :
    • Lauréate du prix « Fonds le plus innovant » décerné par le SIATI 2020
    • Grand prix Or du jury de Top SCPI 2020
    • Meilleure SCPI Santé « La Centrale des SCPI » 2019
    • Grand Prix de la Philanthropie du Grand Forum du Patrimoine 2019
    • Prix de l’Altruisme dans la catégorie Produits Financiers AXYLIA [PROFIT FOR NON PROFIT] AWARDS 2019
    • Médaille de bronze du prix spécial du jury de Top SCPI 2018

Ces récompenses ne préjugent pas des performances futures.

  • Notre volonté d’innover avec la création du Comité scientifique de Pierval Santé

  • Le lancement d’Euryale Lab, première plateforme collaborative de la santé et du mieux-vivre

Notre engagement

Vous proposer plus… 

  • de simplicité, car 85 % des Français jugent les marchés complexes à analyser.
  • de transparence, car 59% des épargnants souhaitent bénéficier d’outils leur permettant de mieux comprendre la façon dont est gérée leur épargne.
  • de sens, car vous voulez comprendre et donner du sens à votre épargne.

*Sources : Etude 2018 « Les Français et l’épargne digitale » Wesave et Deloitte et Etude 2018 « Etude annuelle Epargnants français » NIM

 

Nos valeurs

Ce sont…

  • la proximité

    La proximité ne peut concerner que client ou distributeur.

  • l’audace

    Parce que pour trouver les réponses pour demain, l’innovation est plus que jamais
    nécessaire.

    Notre SCPI Pierval Santé et notre SC Trajectoire santé sont les premières en France à se
    constituer en fonds de partage au profit de la Fondation ICM (Institut du Cerveau).
    Pour la 1er fois dans nos activités une fondation reçoit
    des dons proportionnel à l’activité commerciale d’une entreprise.

  • le collectif

    Parce qu’aujourd’hui, les seules solutions individuelles ne sont plus pertinentes.

    Nous privilégions la démarche collective dans la conception et la gestion de nos
    produits, avec notamment la création du Comité scientifique, nous permettant d’avoir une connaissance et une
    réflexion sur tous les aspects de la sphère santé, et la création d’Euryale Lab, nous permettant de
    transmettre nos
    connaissances et de faire partager à nos associés toute la richesse de l’écosystème d’Euryale.

  • la confiance

    La satisfaction de nos 43 000 clients et 130 partenaires exploitants en est chaque jour
    la meilleure preuve.